La boutique de ZAZA
  Accueil » Catalogue » Beaux Livres » Livres d'illustrations » BOO-355 Mon compte  |  Voir panier  |  Commander   
Recherche rapide
 
Recherche avancée
Articles
 Les DVD
 Films érotiques
 Accessoires & sextoys
 Littérature
 Bandes Dessinées
 Beaux Livres
  Livres de photographies
  Livres d'illustrations
 Revues
 Catalogues papier
 Mode femme
 Mode homme
 Mode travesti
 Lingerie
 Vêtements sensuels
 Tenues de soubrette
 Tenues d'étudiante
 Tenues de Sissy
 Vêtements vinyl
 Vêtements cuir
 Vêtements simili cuir
 Vêtements latex
 Corsets
 Grandes tailles
 Chaussures
 Perruques
 Bijoux érotiques
 Huiles de massage
 Hygiène féminine
 Lubrifiants et gels
 Poppers
 Stimulants sexuels
 Préservatifs
 Piles pour sextoys
 Les petits prix
 Cassettes vidéos
 Téléchargement de films
 Zaza vous conseille
Nos nouveautés plus
Much loved DVD Sélection de la Quinzaine des réalisateurs Cannes
Much loved DVD Sélection de la Quinzaine des réalisateurs Cannes
29,00 €
Zaza vous conseille
Lunes de fiel - DVD - Un mari soumis par sa femme dominatrice
Lunes de fiel - DVD - Un mari soumis par sa femme dominatrice
35,00 €
Les promotions plus
Obscénité et vertu - 2 prostituées et 1 gigolo sadomaso
Obscénité et vertu - 2 prostituées et 1 gigolo sadomaso
13,00 €
6,50 €

Erotica Universalis 575 pages de dessins érotiques fétichistes

BOO-355
19,00 €     en stock en stock    

575 pages ! Plus de 580 illustrations érotiques ! “Erotica Universalis” regroupe plus de 580 illustrations érotiques de l'antiquité à nos jours, de Eric Stanton à Jean Cocteau. “Erotica Universalis” contient un grand nombre de dessins concernant l'univers fétichiste avec beaucoup de Maîtresses de soumis dans des situations explicites (face-sitting, flagellation, jeux sur le pénis ou sur les testicules, humiliation devant une autre femme...) en particulier les superbes dominatrices de Montorgueil qui dressent des hommes (15 merveilleuses illustrations en couleur !). Un extraordinaire ouvrage de référence à un prix incroyable. La France des années 30 vit la naissance du fétichisme contemporain. Des petits romans sadomasochistes circulaient sous le manteau en obtenant un très grand succès. Le sadomasochisme “à la française” se révéla plutôt doux, copieux en fessées et en coups de fouet. Les livres étaient illustrés par Carlo : un dessinateur qui n’a jamais existé ! En fait, Carlo était un pseudonyme employé par une demi-douzaine de dessinateurs travaillant pour des éditeurs qui publiaient des livres érotiques à la chaîne. Sous la houlette d’un dénommé Charleno, les Carlo ont popularisé les attelages humains, les vêtements cloutés, les gaines de cuir et les talons aiguilles. Les Carlo rivalisaient d’imagination lorsqu’ils représentaient cet univers onirique où les femmes étaient soumises à d’autres femmes : femme-poney, prosternations, piétinements, flagellation, fessées, lavements, immobilisations contraignantes et humiliantes. Le travail des Carlo inspira ensuite les dessinateurs américains, comme Eric Stanton qui vont faire apparaître la panoplie sadomasochiste “française” dans leurs bandes dessinées réalisées pendant les années quarante et cinquante. Les dominatrices deviennent plus exigeantes, les soumises découvrent le bondage et des châtiments intenses. Le fétichisme moderne s’est épanoui, son influence ne cessera plus de s’étendre et de rester présente au fil des générations. Le fouet à la main, vêtue d’une longue robe noire et d’escarpins à talons aiguilles, une femme plantureuse fait admirer ses magnifiques fesses rondes à un homme assis sur une chaise : il éjacule face à ce merveilleux spectacle mélange de sévérité et de sensualité. La déesse aux formes généreuses exigeant de cet homme et de ses amants soumis l’obéissance et la dévotion à ses plaisirs charnels se nommait Hilda, elle était une des plus célèbres dominatrices de l’entre-deux guerres. Devant la beauté si voluptueuse de Hilda, les hommes ne peuvent que souhaiter offrir leur bouche à la satisfaction de son intimité ou connaître le bonheur d’enfouir leur pénis entre les deux globes de son merveilleux derrière. Avec une exquise délicatesse, le créateur d’Hilda a représenté une Maîtresse jouant avec les hommes voués à ses désirs, les dressant, les humiliant ou les enveloppant dans la chaleur de ses fesses dodues. Ce dessinateur est demeuré anonyme, pourtant son ode aux femmes rondes a traversé le siècle pour parvenir jusqu’à nous. “En art comme en amour, l’instinct suffit”, Anatole France définit de la plus belle manière la genèse de l’œuvre d’art. Ainsi Rembrandt, Boucher, Ingres, Bellmer côtoient Maîtresse Hilda au panthéon de l’art érotique dans “Erotica Universalis”. La censure, invention de l’état destinée à se concilier le clergé sous le second Empire, avait en effet épargné les artistes jusqu’au XIXe siècle. Sur ses gravures, Rembrandt représentait avec une égale jubilation sa femme faisant l’amour ou urinant accroupie près d’un arbre. Louis XV avait commandé à Boucher une série de peintures intitulées “grivoiseries” destinées à déniaiser le Dauphin. Le futur Louis XV put ainsi découvrir sur des toiles la mystérieuse fente secrète que les jeunes aristocrates cachaient sous leurs robes, les autres peintures montraient comment les femmes masturbaient les pénis et faisaient l’amour. Diderot serait l’auteur de Thérèse philosophe, publié vers 1748, un livre aux illustrations fort explicites où, entre deux autres jeux pervers, les femmes manient le fouet pour châtier les hommes. En 1787, un autre ouvrage étonnant envahissait les enfers des bibliothèques, Les Heures de Paphos était un recueil de gravures érotiques représentant des hommes en érection... portant des habits féminins. Chef d’œuvre de la sensualité, Le Bain Turc est une peinture emblématique de Ingres connue dans le monde entier, il est moins connu que le Maître avait pour habitude de dessiner des scènes érotiques dans son carnet personnel, des accouplements lascifs où la femme offre un sexe gracieusement épilé à son amant. Durant l’époque romantique, la bourgeoisie impose le silence sur la sexualité. Heureusement, grâce à Raffet, les lithographies ont permis de préserver un précieux témoignage des soirées privées où l’on s’amusait à d’étranges “jeux innocents” avec les dames à moins qu’elles ne soient conviées à recevoir la badine au très prisé Club des Flagellants. Le “colin-maillard” libertin était en vogue, plusieurs femmes bandaient les yeux d’un homme nu et, après avoir fait naître son érection, elles se distrayaient avec lui en le faisant aller de l’une à l’autre. Baptisé “main chaude”, un divertissement très apprécié consistait simplement à prier une femme de masturber un homme devant les invités d’une soirée mondaine. Il existait aussi diverses sortes de gages érotiques, une femme tirait au sort un gage et elle pouvait se retrouver toute nue sous la jupe d’une autre femme en devant la satisfaire avec sa bouche. “Les dessous du chandelier”, “Le pont d’amour”, “Le baiser à la capucine”, “L’asperge à la sauce blanche” étaient autant de délassements érotiques pratiqués à trois ou quatre partenaires dans le secret des hôtels particuliers. Pendant les Années folles, les notaires, les avocats et les médecins formaient d’étranges associations dont le seul but était d’exploiter une faille de la loi en commandant des œuvres licencieuses qui n’étaient pas distribuées en dehors de leur cercle. Ainsi, en toute légalité, les artistes pouvaient reproduire les perversions préférées de la bourgeoisie de l’entre-deux guerres. Les notables réclamaient aux dessinateurs des fellations et des pénétrations, des amours lesbiens, des Maîtresses dominant des mâles, des femmes harnachées de gode-ceintures, des soumises offrant leur postérieur à la cravache. Le genre des initiations amoureuses fut le plus demandé, les livres comme Prélude charnel devinrent des best-sellers clandestins, les aquarelles décrivant en détail comment les mariés doivent agir durant leur nuit de noce. Souvent vierges avant leur mariage, les jeunes femmes découvraient des précieuses informations sur la sexualité grâce à ces initiations amoureuses qu’elles lisaient, se prêtaient et s’échangeaient dans les boudoirs. Les dessins des fellations et des pénétrations sont explicites, sans être vulgaires, ils évoquent davantage l’univers d’un roman à l’eau de rose où la jeune ingénue va simplement au bout de ses désirs. Hormis les commandes, les artistes de l’entre-deux guerres illustraient les textes érotiques des grands écrivains, Apollinaire, Radiguet, Pierre Louÿs, comme autant d’hommages à la grâce féminine. Foujita, Vertès ou Rojan représentaient ces femmes célébrées par les auteurs, qu’elles soient femmes en fleur ou femmes fatales, qu’elles s’adonnent aux plaisirs solitaires ou à la jouissance de l’homme, qu’elles découvrent les premiers émois ou qu’elles expérimentent des nouvelles situations amoureuses. Riche de 575 pages, en couleurs et en noir & blanc, “Erotica Universalis” est un ouvrage précieux. Gilles Néret a réalisé une extraordinaire sélection des chefs d’œuvres de l’art érotique, dont plusieurs sont présentés pour la première fois au grand public. Les textes érudits de Gilles Néret apportent un indispensable complément culturel et historique à la consultation de ces images incroyablement suggestives. ”Erotica Universalis” est une invitation au voyage vers les confins de l’univers... érotique. Attention : si vous résidez dans les Dom/Tom ou en Europe, vous devez ajouter un supplément de 20 euros pour les frais de port car le livre pèse plus de 1,2 kilos ! Si vous résidez hors d’Europe, vous devez ajouter un supplément de 40 euros pour les frais de port. Si vous résidez en France (sauf Dom et Tom), vous n’avez pas de supplément à ajouter pour les frais de port. Textes en français. Impression de luxe. Ce livre d'illustrations fétichistes et d'illustrations érotiques est livré en 48 heures (jours ouvrables) par la boutique de ZAZA laboutiquedezaza.fr la célèbre librairie érotique et fétichiste française.

Options disponibles :
Frais de port supplémentaires:
Un achat chez Zaza c'est acheter sereinement vos articles érotiques en vente dans une boutique établie depuis 1997
19,00 €     en stock en stock    
Les clients qui ont acheté ce produit ont aussi acheté
Les éditions du Couvre-Feu - Plus de 500 dessins sadomaso
Les éditions du Couvre-Feu - Plus de 500 dessins sadomaso
Ma ta… adorée - Soumis et travesti par une Maîtresse en BD
Ma ta… adorée - Soumis et travesti par une Maîtresse en BD
Sissy slut school - Un institut de féminisation pour travestis
Sissy slut school - Un institut de féminisation pour travestis
Body de féminisation et bas autofixants roses pour les travestis
Body de féminisation et bas autofixants roses pour les travestis
Plug anal fin comme un doigt avec un anneau d'extraction
Plug anal fin comme un doigt avec un anneau d'extraction
Poupée tome 2 - Hommes soumis et femmes soumises en BD
Poupée tome 2 - Hommes soumis et femmes soumises en BD
Maîtresse Stella DVD Homme féminisé enculé par une Française
Maîtresse Stella DVD Homme féminisé enculé par une Française
Longs gants d’opéra fétichistes en satin noir Handschuhe
Longs gants d’opéra fétichistes en satin noir Handschuhe
Guêpière pour travestis et pour femmes rondes Strapshemd
Guêpière pour travestis et pour femmes rondes Strapshemd
Commandez par telephone au 02 40 29 21 88
Panier plus
vide
Newsletter
Venez faire vos achats dans notre boutique a Nantes
Catalogues fétichistes gratuits
Téléchargez nos catalogues
Recevez un DVD gratuit
Paiement securise
Livraison 48 heures
Livraison en poste restante
Cliquez ici afin de recevoir chez vous gratuitement le catalogue de La Boutique de Zaza
Qui sommes-nous? | Livraisons et frais de port | Paiements | Notre service après vente | Nos liens | Crédits | Conditions générales de vente
Comment passer une commande ?

Site réservé aux adultes - Protection des mineurs par étiquetage ICRA